Présentation
Centre de Ressources
Toponymie
Calendrier
Visites

 455315 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

La Dictaa Occitana 2012
à Dieulefit (26) le 28 Janvier 2012

dictada_pichot.jpgPour la région Rhône-Alpes, la dictée occitane se fait depuis quelques années soit en Drôme, soit en Ardèche. En 2011 nous étions à Annonay, et cette année 2012, nous nous sommes retrouvés à Dieulefit, au Collège Ernest Chalamel, le 28 janvier.

Le but de cette dictée est de promouvoir le patrimoine linguistique de langue d'oc. Elle permet de mettre en valeur la richesse de la littérature occitane, de redécouvrir la langue d'oc elle-même, de montrer que cette langue est toujours un support de création. Elle privilégie le plaisir d'écrire plutôt que la confrontation du candidat à des difficultés orthographiques. Il ne s'agit pas de copier la dictée de Pivot!

La dictée occitane est gratuite, populaire et ouverte à tous, jeunes et adultes. Le texte , d'un auteur du pays, est simple pour permettre à tous ceux qui connaissent un peu la langue d'essayer de l'écrire.

Le texte de cette dictée était de Chalamel : Lo forn

Lo forn, lo fornier embé sa granda panocha tota cendrosa, vaquí mai doas chausas que se'n van, doas chausas qu'empòrtan embé s-elei un pauc de la viá costumièra de nòstres reires. A l'ora d'encuei, lo bolengier a pres, quasiment pertot, la plaça dau fornier. Autamben, nos apasturan aubé de pan qu'a una façon superba. Nos fan de glissas coma de fifres de bòsc , e rossas, e que lusissan coma si èran d'aur. N'i a dins leis vitras deis bolengiers de pans e de panets, de briòchas, de braçadèus ! E puèi que l'i a qu'embraie mièlhs qu'aquò ? Vòstre marrit a fam e brama entorn de vos en peutirent vòstre cotilhon ? « tè, mon jòli, vaquí un sòu e quesa-te; vène , qu'anèm querre un panet vès lo bolengier. » e lo marmalhon vos tortilha quò d'un ren de temps, e d'un ren de temps tòrna tamben bramar de fam.

Me sovento que de mon temps , quand anavo a l'escòla, ma maire me copava una bòna pèça , que fasiá lo torn de la glissa, d'un pan qu'ela aviá pastat e poei vos afortir que quand l'aviáu tortilhat, n'aviáu per un bòn moment avant d'auvir renar mei tripas. L'urós temps quand ma maire me menava aubé s-ela au forn en m'aprometent de me faire una foiaça si èro brave ! Embé qunta afeccion la sonhavo desparèisser dins la barja dau forn quand lo fornier la forrava dins un caire aubé sa granda pala ! Lei lebras me tetavon dau temps que coiá e quand se dubriá lo forn pèr veire coma lo pan se portava, e que sortián lei foiaças, auriá faugut veire coma sautavo sus la mieuna, que me brutlava lei dets e que me fasiá pipiá per çò qu'èra tròp chauda e qu'ausavo pas la manjar

tirat de « Ma glena » d'Ernest CHALAMEL, paja 225 e botat en grafiá classica.

Date de création : 27/01/2013 : 18:01
Dernière modification : 27/01/2013 : 18:07
Catégorie : Centre de Ressources - La Dictada Occitana
Page lue 4669 fois
Précédent  
  Suivant

Pòrta d'Òc
Recherche
Recherche